Quand l'ail du Québec est-il prêt ?


La récolte de l'ail du Québec est terminée depuis le 5 août dernier chez La Garlic, soit un peu plus tardivement que les autres années.  Malgré tout l'ail sèche bien dans le séchoir.  Certain se demande quand l'ail sera prêt... en fait, il (ail frais ou vert) peut être consommé à la récolte.. Mais l'ail que l'on veut conserver longtemps et manger encore cet hiver doit être bien séché pendant approximativement trois semaines après la récolte (d'ici le 24 août).  L'ail sec peut se conserver plusieurs mois, dans un endroit sec, à une température entre 15-25 degrés celcius dans un sac de papier brun. Il n'est pas nécessaire qu'il soit à la noirceur (c'est un mythe persistant).

La séchage est une étape très importante dans le processus de culture de l'ail.  Sans séchage adéquat, les efforts déployés pour avoir le plus bel ail de la région pourrait raccourcir la durée de conservation et même faire dépérir les bulbes.  Il est risqué de laisser de l'ail sécher à l'air libre sans ventilation et déshumidification.  L'air ambiant est humide au Québec et la pelure de l'ail demeure humide longtemps, ce qui peut encourager les micro-organismes à proliférer.  Les producteurs utilise de plus en plus un mode de séchage actif (ventilation et déshumidification simultanément).

Comment reconnaître que l'ail a été bien séché et de bonne qualité ?

La tunique (pelure) du bulbe est craquante et exempt de tâches noires.
Les bulbes sont fermes et ne sont pas en train de germer.
La tige (variétés à col durs) n'est plus tendre et verte.
Il n'y a pas de trace de moisissure ou de tige amollie ou rugueuse.